Born in 1963 in Sint-Truiden, Belgium
Lives and works in Paris, France

Johan CRETEN

education

2013
- Resident at Randall International Chair, School of Art and Design and the Division of Ceramic Art, Alfred University, NY State, USA

2008
- Resident at European Ceramic Center (ERWC), Den Bosch, Netherlands

2006/07
- Professor at Ecole des Beaux-Arts, Rouen, France

2005
- Invited Professor at Alfred University, New York, New York State, USA

2004/07
- Artist in residence at Manufacture Nationale de Sèvres, Paris, France

2001/03
- Artist in residence at Bass Museum of Art, Miami Beach, USA

2001
- Invited Professor at CCA, Oakland, California, USA

2000
- Invited Professor at Arizona State University in Tempe, Arizona, USA

1998
- Artist in residence at Artesanarte foundation, Villa Garcia, Monterrey, Mexico

1996/97
- Rome Prize, resident at Villa Medicis, Rome, Italy

1995
- Artist in residence at Kohler foundation, Sheboygan, Wisconsin, USA

1994
- Artist in residence at EKWC, Den Bosch, Netherlands
- Artist in residence at Ecole des Beaux-Arts in Clermont-Ferrand, France

1993
- Artist in residence at Villa Arson, Nice, France

1991
- Course at Rijksacadémie in Amsterdam, Netherlands
- Artist in residence at Villa Sainte-Claire, Sète, France

1988
- Sculpture class at Ecole des Beaux-Arts in Paris, France

1986
- Painting class at Academie des Beaux-Arts in Gand, Belgium

solo shows

Upcoming 
- September 2018, Alfred Paintings, Galerie Perrotin, NYC, the USA

2018
- Sunrise/Sunset, Perrotin, Paris, France
- Johan Creten - Beelden Aan Zee, Scheveningen, The Hague, The Netherlands

2017
- Between Day and Dream, Pilevneli Gallery, Istanbul
- 8 Gods, Galerie Almine Rech, Brussels, Belgium

2016
- Terre Fertile / Terre Fébrile, Chateau de Pommard, France
- La Traversée, Centre Régional d'Art Contemporain, Sète, France

2015
- The Nature of Clay, The Monaco Project for the Arts 2015 Pavillon Bosio - Ecole Supérieure d'Arts Plastiques, Monaco
- God is a Stranger, Galerie Perrotin, New York, USA
- In Situ 2015, Abbaye de Gellone, Saint-Guilhem-le-Désert

2014
- The Storm, Musée Middelheim, Sculpture Park, Anvers, Belgium
- Gulden Snede, Galerie Transit, Mechelen, Belgique
- Fireworks, Perrotin Gallery, Hong Kong

2013
- The Vivisector, Galerie Perrotin, Paris, France
- JC, Almine Rech Gallery, Brussels, Belgium

2012
- Fire-Works, Dhondt-Dhaenens Museum, Deurle, Belgium

2011
- Johan Creten. Pliny's Sorrow, Almine Rech, Brussels, Belgium
- Les ruches de Saint Bernard, Abbaye du Thoronet, Thoronet, France

2010
- Dark Continent Galerie Emmanuel Perrotin, Paris

2009
- Why does Strange fruit always look so sweet? Galerie Saint Severin, Paris, France

2008
- Strange Fruit, Galerie Emmanuel Perrotin, Miami, USA
- Johan Creten : La Femmina, Musée archéolique Henri-Prades, Lattes, France
- De Gewonden, Keramiekmuseum Princessehof, Leeuwarden, Pays Bas
- Ex Natura, Musée de la Chasse, (in coproduction with the Manufacture National of Sèvres), Paris, France

2007
- Tour des Forces, Royal Museum of Mariemont, Morlanwelz, Belgium
- Beelden/Sculptures, Stedelijk Museum de Lakenhal, Leiden, The Netherlands

2006
- Narcissus Saved, Transit Galerie, Mechelen, Belgium

2004
- Miami Dreams, De Garage, Mechelen, Belgium

2003
- JC solo, Bass Museum of Art, Miami, USA
- Odore di Femmina, J.Johnson Gallery, Jacksonville, Florida, USA
- JC Sculptures, Elaine Baker, Boca raton, Florida, USA

2001
- 3 Torso’s, Robert Miller Gallery, New York, USA

2000
- JC Sculptures, Riva Yares Gallery, Scottsdale, AZ and Santa Fe, New Mexico, USA
- Casa del Obispado, Arte Actueal Mexicano, Monterrey, Mexico

1998
- L’homme parfait, MAMCO, Genève, Switzerland
- Odore di Femmina, Robert Miller gallery, New York, USA

1997
- La Misère Dorée, Musée des Arts décoratif, Paris, France

1996
- Wereldbeelden, W 139, Amsterdam, Holland

1995
- Amerika Amerika, Galerie Arndt&Partner, Berlin, Germany

1994
- La Mort d’Adonis, FRAC Auvergne, Château de Chareil-Cintrat, France
- Les Amants, Galerie Transit, Leuven, Belgique
- JC Solo, Galerie de la Villa, Villa Arson, Nice, France
- En Quarantaine, Brise-lames, Sète, France

1992
- Le Cheval de Troie, Galerie Transit, Leuven, Belgium

1990
- L’œil de l’antiquaire, Transit Galerie, Belgium

1988
- Kunstkamer, Galerie Meyer, Paris, France

group shows

2018 
- La Tempête - Centre Régional d'Art contemporain Occitanie (CRAC), Sète, France 
- L'Or ! - Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), Marseille, France
- Beelden in Leiden (7th Edition) - Rijksmuseum van Oudheden, Leiden - The Netherlands


2017
- Regard sur une collection, Musée Delacroix, Paris, France
- Miroir Parlant, avec Lucien Petit, Hervé Rousseau et 6 céramiques japonaises traditionnelles, Centre céramique contemporaine, La Borne, France
- Ecce Homo, Geukens & De Vils, Antwerp, Belgium
- De nature en sculpture, Villa Datris, L'Isle-Sur-La-Sorgue, France
- Point quartz - Flower of Kent, Villa Arson, Nice, France
- Jardins, Grand Palais, Paris, France
- Between Earth and Heaven II, PAK, Bruges, Belgium
- The Beauty and the Beast, Château d'Ursel, Hingene, Belgium


2016
-  Mir ist das Leben lieber. Sammlung Reydan Weiss, Museum fur Moderne Kunst, Weserburg, Germany
- CERAMIX. Art and ceramics from Rodin to Schütte, La Maison Rouge, Paris, France

2015
- Obsession, Maison particulière, Brussels, Belgium
- Mademoiselle Privé, by Chanel, Saatchi Gallery, London, United Kingdom
- CERAMIX. Art and ceramics from Rodin to Schütte,Bonnafantenmuseum, Maastricht, Netherlands ;
- Glasstress Gotika, 56th International Art Exhibition - la Biennale di Venezia
Berengo Foundation, Venice, Italy
- Vormidable. Contemporary Flemish Sculpture, Museum Beelden aan Zee, Den Haag, Netherlands
- Paysage rêvés - fin de siècle, Musée de Cambrai, Cambrai, France  
- Amours. tours & détours, Galerie nationale de la tapisserie, Beauvais, France

2014
- De Zee (The Sea), Mu.Zee, Ostend, Belgium
- Beating around the Bush Episode # 2, Bonnafantenmuseum, Maastricht, Netherlands
- Cet obscur objet de désirs : Autour de l'Origine du monde, Musée Gustave Courbet, Ornans, France
- Le Baiser Musée Maillol, Paris

2013
-Happy Birthday, 25 ans de la Galerie Perrotin, Tripostal, Lille, France
- FIAC hors les murs, Almine Rech Gallery, Jardin des Plantes, Paris, France
- Remake, Musée royal de Mariemont, Morlanweiz, Belgium
- Révélations. Le salon des métiers d'art et de la création, Grand Palais, Paris, France
- Terra Arte - Projektes, Zigelei Hundisburg, Hundisburg, Germany
- Sculptures 9 - Animal, Musée Despiau-Wlérick, Mont de Marsan, France
- The 7th Gyeonggi International Ceramic Biennale, Icheon CeraMIX Creative Center - Gyeonggi, Corée du Sud
- Mon île de Montmajour, Abbaye de Montmajour, Arles, France
- Back to Earth - From Picasso to Ai Weiwei. Rediscovering ceramics in Art, Herbert Gerisch Foundation, Neumünster, Germany
- La Révolte et l'Ennui, la collection du FRAC Auvergne FRAC Auvergne, Clermont-Ferrand, France
-Château hanté, FRAC Auvergne, Domaine Royal de Randan, Randan, France
-Tresses 13. dés-tresse et déclacet treize, Maison des tresses et lacets, La Terrasse-sur-Dorlay, France

2012
- Des Fleurs en Hiver, Musée Delacroix, Paris, France
- La Belle & la Bête, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, France
- Group Show, Galerie Perrotin, Paris
- Group Show, Galerie Transit, Mechelen, Belgium
- Beauté animale, de Dürer à Jeff Koons, Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, France
- Festival International d'Art Contemporain Ap'Art, Les Alpilles, France
- Musée Imaginaire du Moyen Age, Château de Tarascon, France

2011-2012
- Bêtes off, Conciergerie, Paris, France
- Tour de France/Florida - Artist from France in FLorida's private collections, Institut Français and the French Consulate, The Frost Museum, Miami, USA

2011
- Pearls of North , On a pas perdu le nord, Palais d'Iéna, Paris, France
- Louvre à Bethune, Béthune 2011 - Capitale régionale de la culture, Béthune, France.
- Intérieurs, L'art de vivre avec l'art, Artcurial, Hôtel Dassault, Paris, France
- Scène Belge, Hippocrene Foundation, Paris, France
- Bestes, bestiaux et bestioles (Genèse), Château de Oiron, France
- Big Brother, l'artiste face aux tyrans, Palais des Arts et du festival de Dinard, France

2010
- Beyond Limits, a selling exhibition of modern and contemporary sculpture, Sotheby's, Chatsworth Castle, Derbyshire, UK
- Circuit Céramique : la scène française contemporaine, Musée des Arts décoratifs, Paris, France
- Liefde voor het boek, Hasselt, Belgium
- Between the Sacred and the Profane, CIAP, Hasselt, Belgium
- Sèvres, Porcelaines Contemporaines, Musée de l'Ermitage, Palais Menchikov, Saint Petersbourg, Russie
- Château de Rambouillet, France
- Who is afraid of the Museum? Museum Hof van Busleyden Mechelen, Belgium
- Olbricht Collection, Essen & Berlin, Germany
- New Monuments Middelheimmuseum, Anvers, Belgium
- Coup de ville en chambre d'amis Tentoonstellingsproject , Sint-Niklaas, Belgium
- Weizijwijzei, Landart, Flandres, Belgium
- Manifestation d’art contemporain, Centre culturel français, Yaoundé, Cameroun
- Métissages à Rochefort : Rencontre entre un artiste et une technique textile, Rochefort

2009
- New Love Princessehof Museum of Ceramics, Leeuwarden, Netherlands
- Feux continus Manufacture Nationale de Sèvres, Grand Hornu, Belgique
- La Conquista della Modernità, 1920-2008, Musei Capitolini, Rome, Italy
- Flower Power, Villa Giulia, Verbania, Italy
- Silencio, Johan Creten - Paolo Grassino - Sarkis, Eglise Saint Jean, Le Monastier organized by Fonds Régional D'Art Contemporain Auvergne

2008
- Grandeur, Curator Anna Tilroe, Sonsbeek, Pays Bas
- Sand: Memory, Meaning and Metaphor, The Parrish Art Museum, Southampton, NY, USA
- La dégelée Rabelais, la Dive Bouteille, Trich, Château de Jau, Fonds régional d'art contemporain, Languedoc-Rousillon, France

2007
- Intrusions, Petit Palais, Paris
- Dialogues Mediterraneens, Saint-Tropez, France

2006
- From Arp to Bourgeois, Wallace Collection, London, England
- Céramique Fiction, Musée des Beaux Arts, Rouen, France

2005
- Contrepoint 2, Musée du Louvre, Paris, France

2004
- Because the earth is 1/3 dirt, C.U. Art Museum, Bolder, Colorado, USA
- Métissages, MACO, Oaxaca, Mexico

2003
- Fragile, Musée des Beaux-Arts, Reims, France

2002
- The Erotic Life of Clay: Sex Pots, Fine Arts Gallery, San Francisco state University, San Francisco, USA
- Beyond the Male Pale, J.M. Kohler Arts Center, Wisconsin, USA

2001
- Water on paper, CIAP, Hasselt, Belgium

2000
- Confrontational Clay, the artist as Social Critic, traveling show, USA
- Gardens of Pleasure, John Michael Kolher Arts Center, Sheboygan, Wisconsin, USA

1999
- Garten der Flora, Museum Kloster Unser Lieben Frauen, Magdeburg, Germany

1997
- 5th International Istanbul Biennal, Yerebatan Cistern, Istanbul, Turkey
- Sables brulants, Museum Beelden aan Zee, Scheveningen, Pays-Bas
- Retour d’Italie, Musée des Arts Décoratifs, Palais du Louvre, Paris, France
- L’exposition informelle, Frac Auvergne, Clermont-Ferrand, France

1996
- Masculine Measures, John Michael Kolher Arts Center, Sheboygan, Wisconsin, USA

1995
- Fémininmasculin, Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, Paris, France

1991
- Incrustaties, Picaron Editions, Amsterdam, Pays-Bas

public collection

- Bonnafantenmuseum, Maastricht, Netherlands
- Bass Museum of Art, Miami Beach, Florida, USA
- Kohler Foundation, Wisconsin, USA
- FRAC Languedoc-Roussillon, France
- FRAC Pays de la Loire, France
- FRAC Auverge, France
- Fonds Municipal d’Art Contemporain, Paris, France
- Provincial Museum voor Moderne kunst, Oostende, Belgium
- Collection du Ministère de la communauté Flamande de Belgique
- Collection de la province du Brabant Flamand de Belgique
- Museum Kloster Unser Lieben Frauen, Magdeburg, Germany
- Olbricht Collection, Berlin, Germany

Johan Creten - The vivisector - library version - bronze

Johan Creten - The vivisector - library version - bronze

ditions d'artiste

2 000,00 €

Johan Creten - The Vivisector - library version

Johan Creten - The Vivisector - library version

ditions d'artiste

750,00 €

Johan Creten - 8 Gods

Johan Creten - 8 Gods

Catalogues d'exposition

45,50 €

Johan Creten - La traverse / The crossing

Catalogues d'exposition

45,50 €

Johan Creten - ALFRED PAINTINGS

Johan Creten - ALFRED PAINTINGS

ditions Perrotin

33,18 €

Johan Creten - "Strange Fruit"

Johan Creten - "Strange Fruit"

Catalogues d'exposition

18,96 €

Johan Creten (né en 1963 en Belgique) est un sculpteur flamand basé à Paris.
Formé en tant que peintre, il s'est très vite tourné vers la céramique et le bronze monumental dans son oeuvre.
Appelé le "Clay Gipsy" et travaillant tout autour du monde de Miami à Mexico et de La Haye à New York, Johan Creten est considéré comme un véritable précurseur dans le renouveau de la céramique dans l’art contemporain aux côtés de Thomas Schütte et Lucio Fontana.

Il a notamment exposé dans les salles Renaissance du Louvre en dialogue avec Bernard Palissy et au musée Eugène Delacroix à Paris, au Bass Museum of Art de Miami, à la Biennale d'istanbul, au MAMCO de Genève ou encore au Middelheim Museum, à Anvers.

En 1996, il a été récompensé par le Prix de Rome et a résidé à la Villa Médicis.
Entre 2004 et 2007, il fut le premier artiste à effectuer une résidence à la Manufacture de Sèvres. 
En 2009, il a été nominé pour le Prix flamand de la Culture.
En 2013, il a tenu une chaire à l’Université d’Alfred, dans l’État de New York. 
En 2014, se tenait son exposition personnelle « The Storm » au Musée Middelheim à Anvers.
En 2015, une salle entière était consacrée à son travail dans l'exposition "CERAMIX" au Bonnefantenmuseum de Maastricht puis à la Maison rouge à Paris, en 2016.

Une grande retrospective au Centre Régional d'Art Contemporain à Sète rassemblera une soixantaine de sculptures historiques et inédites en céramique ainsi que des bronzes monumentaux.
"La Traversée" - Vernissage le 21 octobre 2016.


par Ludovic RECCHIA

Communiqué de presse, Johan Creten, Miami 2008
par Ludovic RECCHIA

Né à Sint Truiden en Belgique, Johan Creten, a étudié à Gand, Paris et Amsterdam. Cet apatride a été pensionnaire de la Villa Médicis de Rome entre 1996 et 1997, puis en résidence d’artiste au Bass Museum of Art de Miami-Beach entre 2000 et 2003. Entre juin 2004 et janvier 2008, il a été accueilli comme « artiste en résidence » à la mythique Manufacture nationale de Sèvres. C'est dans ce lieu qu'il a continue a développé, par l’usage du grès et de la porcelaine, ses séries de sculptures baptisées Vagues ou Odore di Femmina. Renouant avec des techniques oubliées, comme par exemple la cuisson au bois, les concepts artistiques de Creten ont connu d’insoupçonnables épanouissements.

Creten est l’un des rares sculpteurs à s’être saisi, avec autant de pertinence, du potentiel plastique des matériaux céramiques. Ses œuvres sont habitées d’un paradoxe essentiel qui s’exprime tant formellement que narrativement : la superposition d’un traitement baroque très puissant sur des formes classicisantes. Au début de sa carrière déjà, son œuvre sculpté était marqué par la coexistence d’une imagerie crue, voire populaire, et d’un raffinement sensuel d’une insondable beauté. Dans l’œuvre comme dans l’homme, Eros et Thanatos cohabitent de façon complexe.

Les tableaux de coquilles de moules de l’artiste belge Marcel Broodthaers (Bruxelles, 1924 – Cologne, 1974) ont guidé Johan Creten vers la série d’œuvres baptisées Odore di Femmina. Se servant de l’homophonie entre le et la moule, Broodthaers déjà désignait l’animal cher à la gastronomie belge, mais aussi le creuset, le sexe féminin, l’origine du monde.
Les Odore di Femmina sont, soit des reliefs, soit des bustes de femmes à l’antique, réalisés par pastillages non pas de coquilles de moules mais de pétales de roses, de fruits ou d’algues marines. Par de subtils jeux métonymiques, Creten évoque la femme par son parfum, le parfum par la fleur, et in fine, le sexe par les milliers d’excroissances vulvaires qui nimbent son corps. De tels bustes féminins en grès ressemblent aux vénus antiques du type anadyomène (qui signifie littéralement « sortant de l’onde »), aux proportions comparables aux modèles hellénistiques.

Ces « Odore di Femmina » renvoient naturellement aux bacchantes, ou à l’Ophélie traitée dans la peinture symboliste du XIXe siècle. Le lien au monde marin, à la mer comme « mère », trouve aussi son expression dans les séries de « Vagues ». Ces oeuvres apparaissent comme des imposantes et monumentales circonvolutions non loin des tentacules d’un monstre marin. « La très grande vague ou Sirènes pour Palissy (acquise symboliquement par le Musée d’Ostende) comme « La Perle » (au sous-titre « Les Amants - Les Poulpes ») sont des œuvres sans ambiguïté. C’est la beauté d’un amour monstrueux, traduite dans un langage formel mêlant l’attirance et la répulsion, que Creten fait naître de ces mouvements impossibles.

Creten invente de nouvelles mythologies à partir de bribes d’histoires, de sa connaissance de l’Histoire et de l’histoire de l’art, de ses récits de voyages, de ses expériences de vie. Il mélange librement ce qui lui est personnel et intime à ce qui touche l’universalité de la culture de l’homme.


Ludovic RECCHIA
Assistant de recherche - Collections arts décoratifs et industriels
Musée royal de Mariemont en Belgique


par Alfredo Triff

Johan Creten "Strange Fruit"
Auteur : Alfredo Triff, 2008

Une inconsolable mémoire, une mémoire d'ombres et de pierre.— Marguerite Duras

Dans un essai examinant le concept nietzschéen d'histoire, le critique Gene Ray demande : "Quel visage tourner vers ce monde blessé, vers ce monde d'identités perdues ?" Une réponse possible consisterait à se dégager esthétiquement du chaos, tant bien que mal, pour élaborer une forme. C'est ce qu'accomplit l'artiste belge Johan Creten avec Strange Fruit, sa dernière exposition de scupltures à la Galerie Perrotin à Wynwood.
La céramique diverse et polychrome de Creten croise l'esthétique du groupe de la fin du 19e siècle Les XX (en plus abstrait et libre de toute métaphysique superflue), la science-fiction d'Arthur C. Clark et un humour postmoderne et cynique emprunté à H. R. Geiger. Le tout parachevé par un certain sens du mouvement, du drame et de la passion.
La texture des oeuvres varie, brillantes ou vasculaires, tentaculaires ou comme rugueuses ; et leur forme va de l'humain au basaltique en passant par l'animal. Elles ont quelque chose d'ancient et de géologique, comme si elles se composaient au-delà de l'histoire, au terme d'une lapidification, processus par lequel les sédiments, consolidés par compaction, sous l'effet de la pression, se purgent de tout liquide et se cimentent en roche (c'est pourquoi Creten a été exposé en contrepoint de découvertes archéologiques, notamment au Louvre).
L'artiste belge travaille des thèmes remis en circulation par la sensibilité post-postmoderne. Ainsi l'animisme, tel que formulé à la fin du 19e siècle, qui investit ses sculptures les plus abstraites, comme le floral Mr Rabbit (ou Little Head), qui évoquent des fossiles ciliés ou des algues calcaires.
La pieuvre fait une apparition qui, présente dans les poésies et iconographies crétoises et grecques, survit jusqu'à la période classique avant de resurgir brièvement dans la joaillerie Art nouveau. Les décadents étaient fascinés par l'intelligence du céphalopode, son comportement d'accouplement suicidaire et l'étrange constitution de son corps.
Les Poulpes (2005) est une sculpture animée d'un mouvement où le menaçant le dispute au sensuel : deux pieuvres s'accouplent, leurs énormes têtes gélatineuses et bulbeuses reposant l'une sur l'autre tandis qu'elles s'amalgament en une masse de tentacules, blanche, mal définie, étoilée d'un sang qui semble sourdre des fissures de la pierre (le "sang de boeuf" utilisé au moment de la glaçure).
Le thème de l'implicite vérité humaine du monstre est un thème gothique et romantique repris et transformé par la littérature symboliste fin-de-siècle. Un Grand nez triste, une sculpture toute tordue d'une figure masculine dotée d'un nez épais et proéminent, évoque les "beaux démons" de Verlaine, ou la sorte de difformité corporelle défendue par Oscar Wilde dans Le Portrait de Dorian Gray : "Il y a de l'animalité dans l'âme, et le corps a ses moments de spiritualité. Les sens sont capables de raffiner, et l'intellect est capable de dégrader."
Creten fusionne figuration et abstraction: La Disgraziata (1998), une imposante statue de 1,92 m représentant un buste féminin sans tête, enveloppée dans un treillis rose et fibreux et Miami Grace (2001), dans sa robe de corail brun-rouge, se dressent, détachées, tels les témoins pétrifiés d'un cataclysme nucléaire. Ce ne sont pas tant des représentations de femmes que des révisions conceptuelles du canon classique -- des couches d'histoire rajoutées à l'histoire.
La posture interrogatrice de l'exposition m'évoque l'image de la montre-bracelet carbonisée dans Hiroshima mon amour d'Alain Resnais. Comme si, pour revenir à l'essai de Ray, on assistait à "la fin de l'histoire en tant que mémoire humaine et à la dissipation du temps dans la mémoire géologique". Il est bon que rien de tout cela ne nous soit présenté comme la synthèse ultime qui clorait quelque grand déploiement mais plutôt comme un modeste procès tectonique. En dernière analyse, Creten ne nous dit rien de l'histoire ou de l'anti-histoire mais nous montre le vol poétique d'un oiseau invisible que nous n'avons plus besoin de suivre.

2008

Johan CRETEN

08 mars - 05 avril 2008

miami

194 NW 30th Street Miami, FL 33127 US

Strange Fruit

2009

Tatiana TROUVE, Jean-Michel OTHONIEL, Bernard FRIZE, Xavier VEILHAN, Aya TAKANO, Johan CRETEN, Bharti KHER, Piotr UKLANSKI, KOLKOZ, Klara KRISTALOVA, GELITIN, Paola PIVI, Chris VASELL, Sophie CALLE, Martin OPPEL, Chiho AOSHIMA, Peter ZIMMERMANN

14 mars - 16 mai 2009

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

2010

Johan CRETEN

09 janvier - 13 mars 2010

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

Dark Continent

2012

Takashi MURAKAMI, Sophie CALLE, Johan CRETEN, Wim DELVOYE, ELMGREEN & DRAGSET, Lionel ESTEVE, Bernard FRIZE, Bharti KHER, KOLKOZ, Klara KRISTALOVA, Guy LIMONE, Jean-Michel OTHONIEL, Paola PIVI, Claude RUTAULT, Michael SAILSTORFER, Xavier VEILHAN

10 mars - 05 mai 2012

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

Group Show

2013

Johan CRETEN

12 janvier - 23 février 2013

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

The Vivisector

Johan CRETEN

10 octobre 2013 - 12 janvier 2014

lille

Tri Postal : Happy Birthday Perrotin / 25 ans , Lille, France

Chiho AOSHIMA, Iván ARGOTE, Daniel ARSHAM, Mark BARROW, Hernan BAS, Anna BETBEZE, Sophie CALLE, Maurizio CATTELAN, Peter COFFIN, Johan CRETEN, Matthew DAY JACKSON, Wim DELVOYE, Martin CREED, HENRIK PLENGE JAKOBSEN AND JES BRINCH

11 octobre 2013 - 12 janvier 2014

paris

Tripostal / lille3000

Happy Birthday Galerie Perrotin / 25 ans

2014

Chiho AOSHIMA, Daniel ARSHAM, Sophie CALLE, Johan CRETEN, Tracey EMIN, Daniel FIRMAN, GELITIN, Laurent GRASSO, JR, Gregor HILDEBRANDT, KAWS, Bharti KHER, Klara KRISTALOVA, MR., Guy LIMONE, Ryan MCGINLEY, Takashi MURAKAMI, Prune NOURRY, Jean-Michel OTHONIEL, Paola PIVI, Terry RICHARDSON, Germaine RICHIER, Aya TAKANO, Xavier VEILHAN, Andy WARHOL, Marina ABRAMOVIC, Valerie BELIN, Guerrilla Girls, Alex KATZ, Annette MESSAGER, Yoko ONO, Rob PRUITT, Cindy SHERMAN, Taryn SIMON, Mickalene THOMAS, Agnès THURNAUER, Tom WESSELMANN

27 mai - 25 juin 2014

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

G I R L - curated by Pharrell Williams

curated by Pharrell Williams

Johan CRETEN

02 octobre - 15 novembre 2014

hong kong

50 Connaught Road Central, 17th Floor - Hong Kong

Fireworks

2015

Johan CRETEN

09 septembre - 31 octobre 2015

new york

909 Madison Avenue New York

God is a Stranger

2018

Johan CRETEN

10 janvier - 10 mars 2018

paris

76 rue de Turenne 75003 Paris France

Sunrise / Sunset

Johan CRETEN

08 septembre - 28 octobre 2018

new york

130 Orchard Street New York, NY 10002

"Alfred Paintings"